décor


décor

décor [ dekɔr ] n. m.
decore 1530; de décorer
1Ce qui sert à décorer (un édifice, un intérieur). décoration. Décor somptueux. Boudoir avec décor Louis XV. Un décor high-tech.
Dessin, motif. Tissu à décor floral.
2Représentation figurée du lieu où se passe l'action (théâtre, cinéma, télévision). Décor figuré, en trompe-l'œil. Décor simultané, présentant simultanément tous les lieux de l'action ( mansion) . Les décors : les éléments du décor de théâtre. ⇒ châssis, découverte, 3. ferme, frise, praticable, toile. Planter le décor. Changer de décor. « La richesse des costumes et l'éclat des décors étouffent le drame » (France). Tournage en décor naturel. Loc. fig. Changement de décor : changement de circonstances, évolution brusque d'une situation. L'envers du décor. Faire partie du décor : passer inaperçu, jouer un rôle secondaire.
3Par ext. Aspect extérieur du milieu dans lequel se produit un phénomène, vit un être. ambiance, atmosphère, cadre, environnement, milieu. Un décor champêtre. Un décor de verdure, de montagnes. paysage. Loc. fam. Aller, foncer, partir dans le(s) décor(s) : quitter accidentellement la route.

décor nom masculin Ensemble des éléments qui décorent un lieu, qui contribuent à l'aménagement esthétique d'une habitation : Un décor luxueux. Dessins, ornements, objets qui contribuent à enjoliver quelque chose : Le décor chinois d'une assiette. Milieu, lieu dans lequel vit quelqu'un, se situe une action, se produit un phénomène, etc. ; cadre, paysage : Le film se passe dans un décor de gare. Apparence qui, en général, cache une réalité différente : Tout ceci n'est qu'un décor. Ensemble des toiles peintes, des portants, des praticables et des éléments divers qui entourent et situent la représentation d'une œuvre théâtrale, cinématographique ou télévisée. ● décor (expressions) nom masculin Familier. Changer de décor, changer d'endroit, quitter un lieu pour un autre. Familier. Aller, valser dans le(s) décor(s), en parlant d'un véhicule, quitter la route accidentellement. ● décor (synonymes) nom masculin Ensemble des éléments qui décorent un lieu, qui contribuent à...
Synonymes :
Dessins, ornements, objets qui contribuent à enjoliver quelque chose
Synonymes :
- décoration

décor
n. m.
d1./d Ensemble de ce qui sert à décorer. Le superbe décor d'un hôtel particulier.
d2./d Au théâtre, au cinéma, à la télévision, ensemble de ce qui sert à représenter les lieux de l'action. Changer les décors.
d3./d Fig. L'envers du décor: le côté caché des choses. Changement de décor: évolution soudaine et marquée.
d4./d Environnement, cadre. Mon décor quotidien.
d5./d Loc. Fam. Aller, entrer dans le décor: sortir de la route et heurter les obstacles qui la bordent.

⇒DÉCOR, subst. masc.
A.— Ensemble de ce qui sert à orner, parer, embellir, etc. (Quasi-)synon. décoration (v. ce mot A), ornement, parure.
1. Ensemble des ornements (peintures, dorures, lambris, tableaux, meubles, etc.) employés pour orner un édifice, un appartement. Salle d'attente (...). Comme décor, quelques attributs de guerre et de vénerie (REYBAUD, Paturot, 1842, p. 244). L'ameublement et le décor des appartements (GONCOURT, Journal, 1895, p. 736) :
1. Le décor contrastait fort avec l'aspect extérieur, si modeste, de la maison. Tout ici n'était que miroirs, dorures, verres filés, meubles étranges et chantournés, vitrines encastrées dans les murs et d'où s'échappaient des reflets irisés; ...
DRUON, Les Grandes familles, t. 1, 1948, p. 62.
Loc., au fig. [P. réf. à l'aspect ornemental du décor et p. oppos. à l'utilitaire, au sérieux] Être un décor, faire décor. Elle avait un certain charme mondain (...) mais aucune séduction réelle et profonde (...) une agitée, toute en dehors, d'une élégance un peu tapageuse. (...) c'était un décor... pas un logis (MAUPASS., Contes et nouv., t. 1, Porte, 1887, p. 1075). (C'est) pour le décor (péj.). L'éditeur, ne perdant ni ne gagnant rien avec moi, me publie pour le décor. Je suis un objet de luxe, un bibelot (BLOY, Journal, 1902, p. 109).
2. En partic. Ensemble des dessins, peintures qui ornent certains objets (faïences, porcelaines, céramiques, etc.) ou certains meubles. L'art de peindre appliqué aux décors des devants de cheminées et des stores (HUYSMANS, Art mod., 1883, p. 188). Le décor du marli est formé de feuilles en rinceaux avec alternances de palmettes (G. FONTAINE, Céram. fr., 1965, p. 34) :
2. Nombreux sont les meubles, tout spécialement les sièges, où le décor floral est le seul motif employé. Les fleurs sont généralement stylisées; elles peuvent former des gerbes, des bouquets, des guirlandes, des chutes; elles se mêlent aussi à des branchages. Plus encore que la rocaille, les fleurs sont d'un emploi constant dans le décor, soit en marqueterie (...), soit en sculpture en plein bois (...), soit en bronze.
J. VIAUX, Le Meuble en France, 1962, p. 95.
P. anal. [À propos de pers.] :
3. Le parallèle avec l'art guaicuru se fonde sur d'autres rapprochements : nulle part, ailleurs que dans les deux régions, le décor facial et corporel n'a atteint un semblable développement, ni un pareil raffinement. Les tatouages maori sont bien connus. (...) complexité du décor mettant en œuvre, des hachures, des méandres et des spirales (...) même tendance à remplir entièrement le champ facial, même localisation du décor autour des lèvres...
C. LÉVI-STRAUSS, Anthropol. struct., 1958, p. 282.
Rem. 1. Décor a pu s'employer comme synon. de décoration (v. ce mot B). C'est un monsieur décoré, mais qui a eu des malheurs, à ce qu'il paraît, car il ne porte jamais son décor (BALZAC, L'Envers de l'hist. contemp., L'Initié, 1848, p. 359). 2. Dans l'arg. de la franc-maçonnerie, au plur., il désigne les insignes servant à marquer les grades. Attesté ds Lar. 19e-Lar. encyclop., DELVAU 1867, GUÉRIN 1892 et MELLOR 1971.
3. SPECTACLES. Ensemble des peintures et accessoires qui figurent le lieu où se passe l'action (théâtrale, cinématographique, télévisée); en partic., au plur. éléments (toile, portants, praticables, etc.) qui servent à composer cet ensemble. Les deux 1ers actes (...) joués dans le même décor (BALZAC, Corresp., 1840, p. 80) :
4. Sur l'estrade, entre les rideaux de velours rouge, une grotte se creusait. Le décor était fait d'une soie tendue à grands plis cassés, imitant des anfractuosités de rocher (...). Le plancher, accidenté, montant en forme de tertre, se trouvait recouvert de la même soie, où le décorateur avait représenté un sable fin constellé de perles et de paillettes d'argent.
ZOLA, La Curée, 1872, p. 543.
SYNT. Décor + adj. : décor abstrait, peint; décor de + subst. : décor de l'opéra, de théâtre; subst. + du/des décor(s) : pose du/des décor(s); verbe + décor(s) : enlever, poser le(s) décor(s).
Expr. synt., spéc. Décor naturel. Environnement naturel utilisé tel quel pour son caractère pittoresque. Six mois de tournage au moins sont prévus, entièrement en décors naturels près de Vérone et Venise (Cahiers du cinéma, t. 3, n° 16, oct. 1952, p. 51). Décor panoramique. Environnement généralement peint en trompe-l'œil, auquel l'opérateur de cinéma fait effectuer une rotation. Si l'on veut que le sujet reste au centre de l'écran tout en donnant l'impression qu'il se meut, il faut naturellement déplacer le fond, réaliser un décor panoramique. Le fond est dessiné sur une bande de papier (R. MÉNAGER, Le Dessin animé à la portée des amateurs, 1948, p. 54). P. ext. Décor sonore. (Quasi-)synon. fond sonore. Le décor sonore, la suggestion musicale venaient s'ajouter à l'atmosphère lumineuse (A. LEVINSON, Les Visages de la danse, 1933, p. 250).
P. compar. Le Nil bleu, le ciel outremer et les verdures d'un vert livide; tout était immobile. Ça avait l'air d'un paysage peint, d'un immense décor de théâtre (FLAUB., Corresp., 1850, p. 177).
P. métaph. La vie est un décor où il y a peu de praticables. Le bonheur est un vieux châssis peint d'un seul côté (HUGO, Misér., t. 1, 1862, p. 793). La flamme a dévoré tout le factice, tout le décor, tout le carton peint de leurs caractères (MARTIN DU G., J. Barois, 1913, p. 436).
Au fig. [P. réf. au fait que le décor est (gén.) artificiel] (Quasi-)synon. apparence, illusion, masque. Il n'y a pas que l'apparence, que le décor... (BARRÈS, Cahiers, t. 3, 1904, p. 295). Le monde effrayant de la réalité, là où cesse Maya, où cesse l'illusion des sens, où s'évanouit ce décor de la vie qui nous cache le vrai (GREEN, Journal, 1941, p. 111).
Expr. synt. Changement de décor. Changement de circonstances, de situation (cf. HUGO, L'Année terrible, 1872, p. 44). Changer le décor. Changer la situation (cf. HUGO, Rhin, 1842, p. 98).
Loc. (Connaître, voir) l'envers du décor. C'est l'envers du décor. Ce qui est derrière, l'apparence illusoire :
5. Pour la foule de Marrakech, comme pour celles qui partout ailleurs regarderaient les images sans connaître l'envers du décor, Churchill et de Gaulle apparaissant côte à côte cela signifiait que, bientôt, les armées alliées marcheraient ensemble à la victoire...
DE GAULLE, Mémoires de guerre, 1956, p. 215.
B.— P. ext. Ce qui entoure quelque chose ou quelqu'un.
1. [Avec un effet ornemental, non délibérément recherché, purement fortuit]
a) [En parlant d'un ensemble naturel] Jamais le décor de septembre ne fut si riant; jamais bleu du ciel ne fut si pur (GONCOURT, Journal, 1870, p. 618) :
6. Oh! parlez-moi d'elle, antres et rochers,
Retraites à tous cachées!
Parlez, parlez d'elle, ô sentiers fleuris!
Bois, ruisseaux, vertes prairies!
Ô charmes amers! dans ce frais décor
Elle m'apparaît encore.
BANVILLE, Les Stalactites, Élégie, 1846, p. 331.
b) [En parlant d'un ensemble artificiel] Cette place Stanislas qui est bien l'un des plus beaux décors du monde (BARRÈS, Cahiers, t. 9, 1911, p. 120).
2. [Sans effet ornemental] Milieu dans lequel vit un être, cadre dans lequel se produit un phénomène. (Quasi-) synon. ambiance, atmosphère, toile de fond. Ce cimetière de village qui avait été le décor de ses jeunes amours (MAUROIS, Ariel, 1923, p. 33) :
7. ... la tentation est si forte (...) de répondre aux actes barbares par une explosion de barbarie! ainsi se fait la chaîne sans fin des violences, dans un décor menteur de justice et de liberté! ainsi les siècles ont forgé le dur anneau que nous voulons rompre pour libérer l'homme de l'iniquité! ...
CLEMENCEAU, L'Iniquité, 1899, p. 143.
Loc. fam. [Le suj. désigne un véhicule, un conducteur] Entrer dans le(s) décor(s). Quitter sa voie et s'écraser contre un obstacle. Je me cramponnais au volant (...) quand je m'attardais à un détail horrifique, j'évitais de justesse d'entrer dans le décor (CENDRARS, Le Lotissement du ciel, 1949, p. 74).
Spéc., AVIAT. Chérer/cherrer dans le(s) décor(s). ,,Avancer pleins gaz`` (ESN. Poilu, 1919, p. 200). ,,Faire des excentricités avec son avion`` (A. DAUZAT, L'Argot de la guerre, 1918, p. 252).
Prononc. et Orth. :[]. Ds Ac. 1835-1932. Étymol. et Hist. 1. 1536 decore « ce qui convient; bienséance » (Cl. MAROT, Cantique I ds Œuvres, éd. C. A. Mayer, t. 3, p. 278, 60) — 1771, avec la mention ,,vieux`` (Trév.); 2. a) 1603 decore « ce qui sert à orner » (J. DE CHAMP-REPUS, Poésies diverses, p. 108 ds HUG.), exemple isolé; 1788 décor « ce qui sert à orner un édifice, un intérieur » (MERCIER, Tableau de Paris, t. 10, pp. 307-308 ds St. neophilol., t. 36, 1964, p. 321); d'où 1831 « art du décor » (BALZAC, Peau chagr., p. 116); b) 1826 théâtre décore (BOULARD, Dict. des arts du dessin ds LITTRÉ Suppl.); 1833 décors (G. SAND, Lélia, p. 141); 1837 décor (SCRIBE, Camaraderie, p. 326); d'où 1857 « apparence trompeuse, illusion » (BAUDEL., Les Fleurs du mal, p. 172); c) 1842 « ensemble naturel, paysage » (BANVILLE, Cariat., p. 40); [1918 rentrer dans le/les décor(s) (sans réf. ds ESN.)]; 1919 (Vélo-Sport, 13 juill. ds QUEM. 2e s. t. 9); d) 1857 « milieu dans lequel vit, agit un être » (FLAUB., Mme Bovary, t. 1, p. 72). Au sens 1, empr. au lat. class. decus, decoris « ce qui convient, ce qui est séant »; au sens 2, déverbal de décorer. Fréq. abs. littér. : 1 590. Fréq. rel. littér. :XIXe s. : a) 164, b) 1 730; XXe s. : a) 3 456, b) 3 616. Bbg. Archit. 1972, pp. 154-155. — DUCH. Beauté 1960, p. 91. — UREN (O.). Le Vocab. du cin. fr. Fr. mod. 1952, t. 20, p. 207.

décor [dekɔʀ] n. m.
ÉTYM. 1603, decore; decore « honneur, bienséance », XVIe; déverbal de décorer.
1 a Ce qui sert à décorer un édifice, un intérieur, etc. || Peintures, sculptures, boiseries, tentures formant un décor. Décoration, ornement. || Un décor somptueux. || Décor simple, sobre, classique. || Boudoir avec décor Louis XV, Louis XVI.
Motifs décoratifs à la surface d'un objet (de verre, de porcelaine…). || Des assiettes 1900 à décor floral.
b Ensemble des arts et techniques qui concourent à la décoration. Décoratif (arts décoratifs). || Les arts du décor. || L'histoire du décor.
2 Plus cour. Représentation ou évocation du lieu où se passe l'action (théâtre, cinéma, télévision). Décoration (I., 3.). || Décors de théâtre. Scène, scénographie, théâtre. || Décor figuré, en trompe-l'œil, panoramique. Toile (de fond). || Décor praticable. Praticable. || Montant ( Portant), châssis, toile d'un décor. || Décor sur châssis. Ferme. || La coulisse est derrière les décors. || Peintre de décors. || Créateur, installateur de décors. Accessoiriste, décorateur. || Changement de décors (→ Perpétuel, cit. 5). || Décors d'une comédie, d'un opéra, d'un ballet. || Décors d'un film. || Mettre en scène sans décors ou en décor naturel. || Jouer dans les décors.
1 La richesse des costumes et l'éclat des décors étouffent le drame qui ne veut pour parure que la grandeur de l'action et la vérité des caractères.
France, le Petit Pierre, X, p. 66.
2 La tendance moderne, en matière de décoration théâtrale, l'incline vers une simplification artistique, aussi bien dans le métier pictural que dans le choix des éléments dont se compose un décor. L'idée de tableau interprété par l'intelligence l'emporte sur l'idée d'image photographique, et celle d'impression sur celle de description. On cherche à évoquer, à suggérer, plutôt qu'à représenter.
Jacques Copeau, in Encycl. franç. (de Monzie), 17-64-1.
3 (Adolphe Appia) proscrit le décor en trompe-l'œil, peint à plat et purement pittoresque, pour lui substituer un décor construit, à trois dimensions, purement praticable, autrement dit purement dramatique ou dynamique. Les principales réformes de la scène contemporaine sont parties de là.
Jacques Copeau, in Encycl. franç. (de Monzie), 17-64-4.
4 (…) ce costume de la pièce qu'est le décor (…)
Louis Jouvet, Réflexions du comédien, p. 189.
5 C'est dans cet atelier (le studio) que sont édifiés les décors où se déroule l'action du film.
Les prises de vues et de sons dites « en extérieur » sont destinées aux scènes qui exigent un décor qu'il serait trop difficile ou trop coûteux de reconstituer au studio.
René Clair, in Encycl. franç. (de Monzie), 17-88-10.
Loc. Faire décor : ne jouer qu'un rôle décoratif de toile de fond.
5.1 (…) comme dans les toiles de certains vieux peintres les objets se mettent eux-mêmes à parler. La lumière au lieu de faire décor prend les apparences d'un véritable langage et les choses de la scène toutes bourdonnantes de signification s'ordonnent, montrent des figures.
A. Artaud, le Théâtre et son double, Idées/Gallimard, p. 182 (1938).
Loc. fig. Changement de décor : changement de circonstances, évolution brusque d'une situation (syn. vx : changement de décoration; → Décoration, cit. 5.1). — ☑ L'envers du décor : ce qui est caché derrière une apparence trompeuse.
3 Par ext. Aspect extérieur du milieu dans lequel se produit un phénomène, vit un être, considéré sous son aspect extérieur et accidentel. Ambiance, apparence, atmosphère, cadre, milieu, toile (de fond). || Un décor de verdure, de montagnes. Paysage.
6 (…) ces toilettes n'étaient pas un décor quelconque, remplaçable à volonté, mais une réalité donnée et poétique (…)
Proust, À la recherche du temps perdu, t. XI, p. 39.
7 C'était la première fois aussi qu'il avait à la voir descendre d'un train, s'avancer vers lui parmi d'autres voyageurs, dans le décor d'une gare.
J. Romains, les Hommes de bonne volonté, t. V, p. 195.
8 (…) la musique forme, à ses pensées (de Sosthène), une sorte de toile de fond, un décor sonore et harmonieux (…)
G. Duhamel, Manuel du protestataire, VI, p. 157.
9 (…) jusqu'à ce qu'une poigne profonde arrache de l'ombre, à l'improviste, tout le décor d'un drame où elle tenait son rôle, où je tenais le mien, et que j'avais complètement oublié.
Cocteau, la Difficulté d'être, p. 194.
(1908, in Petiot). Loc. fam. (le suj. désigne un véhicule, ou son conducteur). Entrer dans le décor, dans les décors (attesté 1919) : quitter accidentellement la route (→ Aller dans les platanes).

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • décor — décor …   Dictionnaire des rimes

  • Decor — Décor Le décor au théâtre ou dans un film désigne le lieu et l environnement dans lesquels se passe l action. Pour les films, certains complexes cinématographiques possèdent des décors fixes, comme à Hollywood ou à Cinecittà. Il existe un César… …   Wikipédia en Français

  • decor — DECÓR, decoruri, s.n. 1. Ansamblu de obiecte care servesc la crearea cadrului în care se desfăşoară un spectacol de teatru, balet, film. ♦ fig. Cadru, ambianţă în care se petrece o acţiune; peisaj, tablou. 2. Ceea ce serveşte pentru a decora… …   Dicționar Român

  • decor — UK [ˈdeɪkɔː(r)] / UK [ˈdekɔː(r)] / US [ˈdeɪˌkɔr] / US [deɪˈkɔr] or décor UK / US noun [countable/uncountable] Word forms decor : singular decor plural decors the style of decoration and furniture in a building a friendly hotel with stylish decor …   English dictionary

  • décor — decor UK [ˈdeɪkɔː(r)] / UK [ˈdekɔː(r)] / US [ˈdeɪˌkɔr] / US [deɪˈkɔr] or décor UK / US noun [countable/uncountable] Word forms decor : singular decor plural decors the style of decoration and furniture in a building a friendly hotel with stylish… …   English dictionary

  • decor — (del lat. «decor, ōris»; ant.) m. Decoro o decoración. * * * decor. (Del lat. decor, ōris). m. ant. Adorno, decencia …   Enciclopedia Universal

  • decor — 1897, from Fr. décor (18c.), back formation from décorer to decorate (14c.), from L. decorare (see DECORATE (Cf. decorate)). It thus duplicates L. decor beauty, elegance, charm, grace, ornament. Originally a theater term in English; general use… …   Etymology dictionary

  • décor — or decor [dā kôr′, dā′kôr΄] n. [Fr < L decor, beauty, elegance < decere: see DECORATE] 1. decoration 2. the decorative scheme of a room, stage set, etc …   English World dictionary

  • decor — decor, d ecor d[ e]cor . [Fr. d[ e]cor, fr. d[ e]corer to decorate, fr. L decorare. See {decorate}.] 1. the layout, style, and furnishings of a livable interior. Syn: interior decoration. [WordNet 1.5 +PJC] 2. decoration[2]. [PJC] 3. (Theater) A… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • decòr — decor m. décor. voir ornament …   Diccionari Personau e Evolutiu